Je teste une police plus grande avec les images plus grandes aussi. Dites moi si c'est mieux ou pas !

Screenshot-23

Hey, hey, hey ! Il fait beau à Hidden Springs ! Champagne !

Screenshot-26

Vous avez vu, il fait beau ? 

Susan : Oui, et puis ?

T'as pas un peu l'impression qu'il ne fait jamais beau ici ? Genre qu'il pleut tout le temps ? Profitez de ce festival ! 

Screenshot-29

Clarisse : Mae...

Nooon !!! Non, pas toi ! Je t'aime bien, moi ! Mais pourquoi vous mourrez toutes lors des festivals, seules à la maison ? 

Clarisse : Je en voulais pas que ma petite Susan me voit partir.Screenshot-30

Non, reviens ! 

Clarisse : Je vais enfin rejoindre mon Tibor, Mae, ça fait tellement longtemps que j'attends ce jour. 

Ouai, bah lui aussi. Limite, il serait venu te tuer dans ton sommeil, ce psychopate !

Clarisse : Adieu, Mae. En fait, c'était sympa d'être l'héritière. Et dis à ma Susan que je l'aime de tout mon cœur !

Promis :'(

Screenshot-34

Mumu : Bon, tu me le fais ce câlin, ou pas ? 

NAN !

Mumu : Mais je suis en manque d'affection, personne ne m'aime ! 

Tant pis, t'as qu'à changer de métier ! Namého !

Screenshot-35

Elle ne se doute de rien... 

Screenshot-36

Et elle non plus... La pauvre, sa mamie adorée... 

Susan : Quoi ? Tu as dis quelque chose, Mae ? 

Non, je n'ai rien dit.

Valentin : Pour une fois qu'elle ne dit rien, laissons la !

Screenshot-37

Ah non, pas toi aussi ! 

Erwan : Comment ça pas moi aussi ? 

Non, j'ai rien dit, pas du tout, rien dit du tout ! 

Erwan : Mae, j'ai très bien entendu... Clarisse est morte, c'est ça ?

Je... Oui.

Erwan : Qu'elle repose en paix. Dois-je le dire ? 

Non, laisse les tous profiter de cette journée. Et toi, tu n'es pas mort quand même ? 

Erwan : Non, malédiction de la sorcière. 

Ah oui, comme Liam. 

Screenshot-40

Erwan : Même en jour de congé, on bosse ! Heureusement que j'aime bosser ! 

Hihi, les minuscules ailes de la fées sont trop lol !

Screenshot-43

Susan : Hein, quoi, j'ai gagné ? 

Non. Mais tu es en avance !

Susan : Cool, j'y retourne !

Screenshot-45

Thès : Ma maîtresse est morte. Elle... 

Je sais. Désolée.

Thès : Qui s'occupera de moi ? 

Il reste quatre sims dans cette maison, quelqu'un s'occupera toujours de toi. 

Thès : Oui, mas moi c'est ma maîtresse que je veux !

Même le chat est en deuil. Jamais vu ça. Je suis sûre que mon chat, il s'en foutrait royalement de moi!

Screenshot-47

Saleté de grandes tombes. Et Tibor qui en a une riquiqui. RIP mon héritière rebelle et gothique sur les bords. 

Screenshot-48

Ne sont-ils pas beaux ?

Screenshot-51

Croc pomme. Susan a gagné le concours du gros sac. 

Susan : Et ouai !

Retourne à tes pommes, toi !

Screenshot-53

Erwan : Tiens, Mae, attrape ! 

Quoi, pourquoi ? 

Erwan : Mais attrape, je vais pas la lancer par terre ! C'est plein de maladies ! 

Haha ! Un médecin hypocondriaque ! C'est le comble ! 

Erwan : Mais attrape ! 

Non, je n'aime pas les pommes, désolée. 

Screenshot-54

Ça y est, tu es de retour chez les vivants ? 

Erwan : J'ai jamais été mort, j'ai été un fantôme !

C'est pareil. Par contre, il faut redescendre sur terre !

Screenshot-55

C'est bien, on est en manque de fleurs... Il en faut pour le cimetière. 

Erwan : Eh ! Je te signale que les prochains, c'est nous, avec Thiziri ! 

Ah ouai... Bah cueille la fleur pour ta tombe. 

Erwan : Mais c'est hyper sadique ! 

JE suis sadique.

Screenshot-59

Thiziri : Maman ? Maman ? On est rentrés ! 

...

Thiziri : Maman ? Elle est où, normalement, elle est scotchée à son chevalet... Non... 

Screenshot-60

Thiziri ! 

Thiziri : Non, non, non ! 

Screenshot-62

Thiziri : Non ! Maman, pourquoi ? Pourquoi tu es partie comme ça ? Je n'ai même pas eu le temps de te dire au revoir, comme avec Papa.

Tibor a été tellement peu de temps là que j'avais presque oublié que c'était ton père.

Thiziri : Mae ! Bouhouhou.J'espère qu'elle sera heureuse là-haut avec Papa.

Je te promets.

Screenshot-65

Thiziri : Oh, Erwan ! Maman. 

Erwan : Je sais. C'est affreux. 

Screenshot-63

Erwan : Mais tu vas être forte, d'accord ? 

Thiziri : J'ai dit exactement la même chose à ma mère il y a longtemps, à la mort de mon père. Pourquoi il est parti si vite ? 

Erwan : Le passé est le passé. Allez viens.

Thiziri : Attends ! Et Susan ? Elle va être effondrée !

Erwan : Cela devait arriver. Elle devra le savoir un jour. 

Oui, Thiziri, elle le saura ce soir. Clarisse est morte et on ne peut plus rien y changer. 

Screenshot-68

Susan : NOOOOOOOON !!!!!! Mamy... Non, non... Bouhouhou. Pas toi, mamy, pas toi. Tu es tout ce qui compte pour moi. C'est toi qui m'a tout donné quand j'étais petite ! C'est toi qui m'a tout appris, qui m'a emmenée en France. Pourquoi tu es partie ? 

Parce que c'est la vie. 

Susan : Oui, mais elle a été comme ma mère quand j'étais bébé, et elle l'a toujours été ensuite. 

Je sais que tu as toujours été plus proche d'elle que de ta mère, mais c'est dans la nature des choses. Elle avait 98 jours, c'est déjà vieux.

Susan : Elle est partie comme ça, sans nous. 

Elle ne voulait pas te voir malheureuse.

Susan : Elle me manque déjà. J'aimerais la rejoindre. 

Ah non, tu vas pas te suicider, hein ! Nawak celle la ! Tu la rejoindras un jour, je te le promets, mais pas aujourd'hui, c'est trop tôt. Tu dois encore te marier, avoir des enfants. Tu es peut-être malheureuse maintenant, mais tu seras de nouveau heureuse lors de ton mariage, avec tes enfants. Et quand le temps sera venu, tu iras la rejoindre.

Screenshot-70

Vas t'occuper du chat, il est triste lui aussi. 

Screenshot-71

Thès : Je vieillis ! 

Tu devais pas vieillir hier ? 

Thès : Si, mais un gentil bug m'a rajouté une journée !

Screenshot-72

Susan : Coucou le petit chat ! Toi aussi tu es malheureux ? Tu l'aimais bien, ma mamy... 

Thès : Oui, elle me manque !

Susan : Elle te manque à toi aussi ? 

O_o tu entends le chat ? 

Susan : Non, mais je devine. Pourquoi je l'entendrais, un chat ne parle pas.

Oui, tu as raison. 

Susan : Ne t'inquiète pas, petit chat, je vais m'occuper de toi, promis. 

Screenshot-73

Nat : Ça y est ? Ma fille s'en est allée ? 

Oui, pour le plus grand malheur de tous. 

Nat : Je me souviens encore quand elle est née.

Et moi quand elle était bambine. Elle était trop choute. Et aussi enfant et ado. Une vraie peste. Je regrettais de l'avoir comme héritière. Mais au final, elle a muri, et je l'aimais bien. 

Nat : Le temps passe vite. 

Oui, bah là, je veux bien qu'il passe vite à la semaine prochaine, je veux être en vacances !!!!