Screenshot-40

Le grondement de l'animal avait réveillé Kelly qui, très proche de son loup, faisant partie de sa meute, avait senti qu'il était en colère. Elle comprit très vite que la cause était son petit-ami, si bien qu'elle l'attendit de pied ferme.

- Je peux savoir ce qu'il se passe en bas ? l'attaqua-t-elle alors qu'il arrivait à peine dans la pièce. 

- Mais de quoi tu parles ? 

- Amarok, je le sens quand il n'est pas dans son état normal, et tu crois que je ne l'entends pas gronder ? Qu'est-ce que tu lui as fait ? 

- Rien, absolument rien, je suis arrivé dans la pièce du bas et il m'a tout de suite grondé dessus, cette saloperie ! 

- Qu'est-ce que tu as dit ?

Kelly était de plus en plus en colère, personne ne devait insulter le seul être qu'elle aimait sur cette terre. 

Personne.

Son côté loup voulait se dévoiler, sous l'effet de la rage, mais Kelly avait appris au fil des années à le contrôler, au point que la rage qui l'habitait toute entière n'avait plus aucun effet. 

Screenshot-41

- Écoutes moi bien, personne n'insulte Amarok, compris ? Personne ! 

- Ce n'est qu'un chien, Kelly, il est temps que tu apprennes à choisir les bonnes personnes à aimer !

Elle lui asséna le regard le plus noir qu'elle n'avait jamais fait, et Bixente déglutit. Cette femme était si dangereuse... 

- Je suis désolé, finit-il par dire. Je me suis emporté, mais j'ai eu si peur qu'il ne m'attaque, je... Pardonne moi, je ne pensais pas un mot de ce que j'ai dit.

Mais Kelly ne répondit pas. Elle continuait de le regarder avec son regard noir, afin qu'il soit intimidé. Elle savait si bien manipuler les hommes...

- Viens, on va dehors un coup, de l'air frais nous fera du bien, dit-il en lui prenant la main et l'entraînant au dehors.

Screenshot-43

- Kelly, je ne veux pas qu'on se dispute, je m'excuse tellement, Amarok n'a connu que toi, me voir auprès de toi doit le gêner.

Il ne croyait pas si bien dire...

Kelly ne répondait toujours pas et continuait de le toiser du regard. 

- Kelly, tu es une magnifique fleur et chaque fleur a ses épines, mais je suis prêt à me couper les mains pour te cueillir, je...

Screenshot-46

Il se mit à genoux et sortit un boîtier de sa poche.

- Veux-tu m'épouser ?

Kelly devint folle de joie. Elle l'était tellement qu'elle en sautillait sur place, le bonheur la submergeant.

Ou du moins faisait-elle semblant... Elle avait tellement vu de filles naïves et niaises durant son enfance qu'elle savait les imiter à la perfection... et ainsi devenir une gentille petite fleur sans épines que personne ne pouvait craindre.

Screenshot-48

- Je t'aime Kelly, dit-il en lui passant la bague de fiançailles au doigt. 

- Je t'aime aussi, répondit-elle sans la moindre hésitation dans la voix. 

Screenshot-50

Après la demande, Kelly descendit au rez-de-chaussée jouer aux jeux vidéos. 

- Euh, chérie ? Tu crois vraiment que c'est le meilleur moment pour jouer aux jeux vidéos ? 

- Je fais ce que je veux, le mariage ne m'en empêche pas, répondit-elle d'un ton cassant. 

- Je sais, mais... J'aimerais que l'on soit mariés le plus vite possible, aujourd'hui pourquoi pas ! 

Kelly sourit... Oui... Aujourd'hui était parfait. Tout ce déroulait tellement vite. 

- D'accord mon amour, je file me préparer, j'ai vraiment hâte ! 

La joie faisait briller les yeux du jeune homme. Quel imbécile... Il n'y voyait que du feu. Les hommes manipulaient les femmes, mais qui avait dit que les femmes ne manipulaient pas les hommes ? 

Screenshot-52

Ils se rejoignirent sous l'arche, prêts à sceller leur union.

"Bonjour les jeunes !"

- Qu'est-ce que c'est que ça ? hurla Bixente. 

- Calme toi, je te présente Mae, une voix tyrannique qui croit pouvoir contrôler ma vie... 

- B... Bonjour ? 

"Bonjour beau gosse *o*"

- Qu'est-ce que tu viens faire là, cracha Kelly. Je croyais ne plus vouloir t'entendre ! 

"Parfois dans la vie on a pas toujours ce qu'on veut comme dirait ma maman :3 Et je viens te marier, j'ai toujours célébré les mariages dans ta famille depuis la première génération, et il est hors de question que ça change ! Je suis si heureuse que tu aies ravaler ta haine envers les hommes et que tu te maries finalement ! :')"

- Oui... Les gens changent, n'est-ce pas ? 

- De quoi elle parle ? 

- Je t'expliquerai un autre jour mon amour.

Screenshot-53

"Bien... Hum hum... Ça fait longtemps que j'ai pas fait ça, j'ai l'impression, pourtant la dernière fois, c'était Gaé...

Kelly fronça les sourcils, montrant ainsi sa colère.

"Bref, on s'en fout... Kelly Vanek..."

- Raaaah...

"Quoi ?"

- Je. Ne. Suis. Pas. Une Vanek.

"Warbler ?"

- Non plus, je suis Kelly, JUSTE Kelly !

"Ok, Kelly, veux-tu prendre Bixente jesaispassonnomdefamille ici présent pour époux ?"

- Oui je le veux.

"Et toi Bixente, même question, mais remplace Bixente par Kelly et époux par épouse."

- Euh... Oui, répondit-il d'une voix chevrotante, intimidée par cette présence.

"Bien, vous voilà maintenant mari et femme ! N'embrassez vouuuus \o/ "

Screenshot-55

- Je suis tellement heureuse ! Nous voilà officiellement mariés ! Dis chéri ? 

- Oui ? 

- Pourquoi ne changerions-nous pas de maison ? Histoire de marquer le coup ? 

- Tu ce que tu voudras, ma fleur.

"Ma fleur, c'est pourri comme surnom"

- Maintenant que tu nous as mariés, tu peux t'en aller ! répliqua Kelly.

"Vilaine."

Screenshot-59

Dans la journée, la nouvelle maison fut achetée et le couple avait déjà emménagé. Etre belle et charismatique rendait toujours les choses plus faciles.

Screenshot-62

Amarok, lui, ne savait pas quoi penser de ce changement, mais découvrit derrière la maison un trou rempli d'eau. Il ne pouvait tomber mieux car ayant extrêmement chaud sous sa fourrure peu adaptée au climat de Lucky Palms, il sauta directement dedans. C'était amusant. 

Screenshot-66

À peine installé, Kelly était déjà accrochée à son téléphone.

- Haha, t'es trop con ! Je te laisse, mon mari vient d'arriver. 

Elle avait chuchoté cette dernière phrase, mais Bixente avait entendu. Juste quand il était arrivé dans la pièce. Non, ils étaient mariés depuis quelques heures, ils s'aimaient, il voyait le mal partout. Elle était juste avec un ami au téléphone.

Screenshot-67

"On a toujours besoin d'un petit soigneux chez soi ^-^"

- Euh... Oui, merci, je...

"Mooow, il est intimidé par moi, c'est crognon *^* Allez je te laisse tranquille, je voudrais pas de faire avoir une crise cardiaque".

Screenshot-68

- À tout à l'heure Amarok, je vais voir quelqu'un, sois sage, et ne mange pas mon mari, s'il-te-plaît, ce n'est pas encore l'heure.

Pour toute réponse, Kelly obtint un aboiement.

Screenshot-69

Son ami était là, juste devant chez elle. Elle sourit, d'un sourire qui se voulait le plus charmeur possible.

- Eh, Félicien ! 

- Salut ma belle ! 

- Attends moi, j'arrive !

Screenshot-70

"Juste une photo gros plan pour vous montrer le beau gosse que c'est *o*

Screenshot-71

Mais à peine avait-elle descendu les escaliers que Félicien était monté dans sa voiture et était parti sans Kelly. Elle le regarda partir loin d'elle, tandis qu'elle fulminait de rage. Ils étaient donc tous les mêmes, plus de doutes. Des lâches hypocrites et égoïstes qui pensaient avant tout à eux et se servaient des femmes pour les abandonner.

Screenshot-72

Amarok était nerveux. Il creusait des trous dans le jardin sans vraiment se contrôler, il essayait de faire disparaître cette nervosité. 

La pleine lune montait petit à petit dans le ciel. Le loup n'aimait pas ça du tout.

Screenshot-74

Puis la lune fut assez haute dans le ciel pour que Kelly sente son corps se déchirer, se transformer, afin qu'elle devienne un monstre. Mais elle avait appris à s'habituer à la douleur, à contrôler ses cris, si bien que Bixente ne s'apperçut de rien, assis tranquillement sur une chaise dans la cuisine. Elle s'échappa alors par la porte d'entrée, rejoignit Amarok, et tout deux sillonnèrent Lucky Palms comme une meute.

Screenshot-77

Bixente se coucha dans le lit conjugal seul. C'était leur première nuit en tant que mariés, et elle n'était pas là. La colère monta en lui, mais d'un naturel calme, il sut se détendre. Il aurait ses explications le lendemain. 

Screenshot-79

Ce n'était que quelques heures plus tard, très tard dans la nuit, ou très tôt le matin, que Kelly, redevenue humaine (comment ça sur la photo elle est en loup garou ? Imaginez les gens :3), vint se joindre à lui dans le lit.

Screenshot-81

Le lendemain matin, elle retrouva son mari l'attendant de pied ferme dans la cuisine.

- Il y a un problème ? demanda-t-elle.

- Un problème ? Bien sûr qu'il y en a un... Où étais-tu hier soir ?

Elle souffla d'exaspération. Toujours à poser des questions inutiles... 

- Tu étais avec un autre homme, c'est ça ? Je t'ai entendue hier au téléphone. 

- Ce n'était qu'un ami, Bixente, arrête de jouer le mari jaloux, ce rôle ne te va pas. 

Screenshot-82

- Dis-moi immédiatement où tu étais ! 

- Non mais ça va pas ? T'es flic ou quoi ? J'ai le droit de faire ce que je veux, y compris passer une soirée avec mes amis ! 

- Tu aurais pu me prévenir ! 

- Tu n'as pas toujours à savoir ce que je fais tout le temps, je tiens à ma liberté ! 

Le ton monta encore un cran. La dispute était violente et Bixente était déçu. Il faisait tellement confiance à Kelly, et elle n'était pas honnête avec lui. Les joies du mariage, se dit-il. Mais toutefois, il était rassuré... Elle avait passé sa nuit avec des amis, et non pas avec un autre homme. Et il l'aimait assez pour la croire. 

Screenshot-85

Kelly, elle, n'en avait que faire des disputes, ça ne l'affectait pas. Elle jouait comme si de rien n'était avec Amarok, tandis que Bixente était sorti pour se rafraîchir les idées.

Screenshot-86

Par chance, le festival d'automne était arrivé en ville, et Bixente fit un tour dans la maison hanté... qui d'ailleurs ne faisait pas peur. 

Screenshot-87

Puis, musicien dans l'âme, il sortit sa guitare et joua pour son propre plaisir. La musique le décontractait souvent.

- Dis moi, Mae, qu'est-ce qu'elle a Kelly ?

"Rien de spécial, je l'ai toujours connue comme ça, elle n'a pas eu une enfance facile, un peu par ma faute, ça l'a rendu un peu froide"

- La pauvre... J'ai peut-être été un peu dur avec elle.

Il décida alors de retourner chez lui et de s'excuser. Il ne connaissait pas vraiment sa vie, elle était très discrète avec cela, et ils ne se connaissaient depuis très peu de temps au final.

Screenshot-90

Mais pendant ce temps-là, la jeune femme en avait profité pour inviter de nouveau ce mystérieux Félicien.

- Bonjour.

- Bonjour, je suis désolé pour hier, j'ai appris qu'un ami avait eu un accident, je suis tout de suite allé le voir à l'hôpital.

- Je comprends.

Elle mentait, puisque lui mentait. Tout ça n'était qu'une excuse pour l'avoir laissée en plan. 

- Ton mari n'est pas là, demanda-t-il.

- Non, on s'est disputé, et il est parti bouder, je pense.

Screenshot-92

Et en disant cela, elle s'approcha furtivement de lui et l'embrassa.

Son plan pouvait véritablement commencer.