Screenshot-359

Le lendemain donc, les deux jeunes gens furent mariés. Un faux bonheur s'affichait sur le visage de Kelly, tandis que son nouveau mari rayonnait véritablement de joie. Encore un imbécile heureux...

Screenshot-363

Il l'emmena fêter leur mariage au restaurant le plus prisée de toute la ville. Au moins celui-là avait quelque chose de plus que les autres, il s'occupait d'elle et la traitait comme une princesse. Peut-être était-il follement amoureux ? Beurk, elle n'osait y penser tant l'idée la dégoûtait.

Screenshot-366

Malgré tout, il baissa dans son estime à la minute où il lui offrit des fleurs. D'un niais, d'un ringard, d'un romantisme. Tout ce qu'elle ne pouvait supporter réuni en un seul cadeau. De plus, elle détestait les fleurs qu'on séparait de la nature pour en faire des bouquets pathétiques. Elle était une louve après tout, la nature était sa véritable maison et elle détestait que les gens la détruise pour des cadeaux futiles.

Screenshot-369

- Ça te dirait une sortie demain, ma chérie ? demanda Maximilien [j'ai retrouvé son prénom au petit coquin, héhé].

Qu'est-ce qu'il lui prenait à celui-là ? Pourquoi il voulait tout le temps passer du temps avec elle ? N'avait-il pas autre chose à faire ? Un travail, un match de football à regarder ? Il n'allait tout de même pas la coller jusqu'à ce qu'il meure ? Eh bien si oui, elle ferait en sorte que cela arrive le plus tôt possible...

Elle accepta tout de même, pour ne pas le froisser tout de suite. Après tout, elle avait le temps, et c'en était que plus amusant.

Screenshot-370

- Amarok, arrête d'aboyer, calme toi ! Qu'est-ce qu'il te prend enfin !

Le loup était tendu, il n'avait jamais aboyé ou hurlé ainsi avant, lui d'ordinaire si calme. Mais ce que Kelly n'arrivait pas à discerner chez lui, c'était que quelque chose le tracassait. Il ne se sentait pas en totale sécurité comme il avait pu s'y sentir auparavant. Il se tramait quelque chose, mais Kelly ne comprenait pas. Il n'arrivait pas à la prévenir...

- Amarok, enfin !

Tout ça à cause de ces humains, il en était sûr ! Depuis qu'ils s'accaparaient les uns après les autres sa Kelly, elle avait changé. Elle avait moins de temps à passer avec lui, son compagnon de toujours. Elle ne le comprenait même plus quand il essayait de lui dire quelque chose...

Screenshot-375

Le lendemain, Maximilien emmena sa jeune épouse au labyrinthe de la ville [ouai, parfois je m'ennuie et je construis des labyrinthes]. Il avait encore neigé toute la nuit, et personne n'avait osé sortir de chez lui. Une journée idéale pour être tranquille.

Screenshot-376

À mesure qu'ils 'avançaient dans le labyrinthe, les chemins semblaient se ressembler de plus en plus. Il fallait se rendre à l'évidence, ils étaient perdus, si l'on pouvait véritablement se perdre dans un labyrinthe public.

- Parfait... murmura Maximilien.

- Qu'est-ce qui est parfait ?

Screenshot-378

D'un geste brusque, il posa ses mains autour de son cou. Elle croisa son regard, il était fou furieux.

- Maxmilien... dit-elle à moitié suffocante. Que...

- Tu ne te doutais de rien, hein ? Maintenant, qui est naïf ? QUI ?!

- Je... comprends pas.

- Arrête de faire l'innocente. Je sais que tu l'as tué ! Félicien, mon meilleur ami, qu'est-ce que tu lui as fait ?

- Félicien ?

Et merde, son meilleur ami. Comment avait-elle pu être aussi bête ? Comment avait-elle pu tomber dans ce piège ? Pourquoi n'avait-elle rien vu, comment si était-il pris ? Rien, elle n'avait rien vu, son orgueil lui avait fait baisser la garde...

Il commença a resserrer ses mains, l'asphyxiant de plus en plus. Non, ça ne pouvait pas finir comme ça... Épuisée par le manque d'oxygène, elle se débattit comme elle le put et se relâcha de son étreinte mortelle.

Screenshot-380

- C'est ça, pars devant ! cracha le jeune homme. Mais tu ne t'échapperas pas, on est trop loin dans le labyrinthe.

Il avait raison... Mais la jeune veuve noire ne put se résoudre à se laisser abattre. Elle était une louve après tout, et il ne le savait pas. Elle pouvait retrouver son chemin, oui...

Oui...

 

~*~

 

À bout de force, elle finit par se laisser tomber à terre. Elle ne parvenait pas à retrouver la sortie, elle n'arrivait même pas à se transformer pour tuer cet abject personnage. Parce qu'une émotion, nouvelle, la paralysait.

La peur.

Screenshot-381

- Alors, on est perdue ? susurra Maximilien en s'approchant de sa femme recroquevillée, à demi sanglotante.

Elle ne répondit pas, elle n'y arrivait pas. La peur de mourir était la pire de toute...

- Tu sais pourquoi j'ai fait tout ça ? Parce que me rapprocher de toi m'ammènerait vers Félicien. Où est-il ?! hurla-t-il de nouveau.

Aucune réponse. Elle commençait à trembler.

- Il est mort c'est ça ? Tu l'as tué ?!

Et comme elle ne répondait pas, il conclut de lui-même.

- Alors je vais te tuer. Comme ce que tu lui as fait. Comme tu avais prévu de faire pour moi...

Il s'approcha encore plus et dans un élan de pur instinct, Kelly trouva la force de le pousser violemment dans la neige, avant de s'enfuir.

- KELLYYYYYY !

Screenshot-382

L'instinct revenu, Kelly trouva la sortie de ce labyrinthe de malheur. Tant de questions se bousculaient dans son esprit, la rendant encore plus épuisée qu'elle ne l'était. Elle s'écroula les mains en avant, dans la neige. Le froid n'avait plus aucune importance.

Screenshot-384

Puis en trottinant, Amarok arriva guilleret, comme si rien ne s'était produit. Comme à son habitude, il se colla tout contre sa maîtresse adorée et lui lécha l'oreille. Et comme par magie, la jeune femme sourit et avait déjà oublié tout ce qu'il venait de lui arriver.

Screenshot-401

L'hiver se faisait rude cette année. La neige ne cessait de tomber, pour le plus grand bonheur d'Amarok, qui passait ses journée à jouer dans la neige et attraper les flocons dans sa gueule.

Maximilien fut retrouvé mort, au cœur du labyrinthe, transi de froid*, quelques jours après l'horrible journée de Kelly, qui avait pu dissiper quelques soupçons à propos de ses anciens maris et de son implication en racontant qu'elle avait été agressée, ce qui n'était pas totalement faux.

*petite référence à Shining (le film, apparemment, d'après Wikipédia, c'pas pareil dans le bouquin), je sais pas pourquoi, j'avais envie

Screenshot-405

Mais la louve-garou n'était pas ressortie sans séquelles de cette mauvaise expérience. Depuis des jours, elle restait allongée sur le canapé, réfléchissant à tout ce qu'il s'était produit. Elle aurait pu mourir, et elle n'avait même pas pu se défendre. Elle avait été... vulnérable.

- Amarok...

Il l'avait prévenue. Mais elle n'avait même pas réussi à la comprendre. Que lui arrivait-il donc ? Elle semblait devenir de plus en plus humaine, de moins en moins louve.

Screenshot-409

Durant les semaines qui suivirent, le loup retrouva enfin sa place auprès de Kelly, elle passait de nouveau du temps avec lui, le choyait et lui parlait, ce qui ne pouvait rendre l'animal plus heureux.

Screenshot-398

Mais la folie meurtrière n'avait pas quitté Kelly pour autant, même si elle se méfiait de plus en plus. C'est pourquoi, après avoir observé pendant longtemps Simon [oui, ce prénom est inventé, je sais plus non plus son prénom à lui], un jeune vampire, elle s'autorisa à recommencer son "activité", convaincue qu'il n'avait aucun lien avec ses anciens maris, et qu'il n'avait jamais eu vent des morts qui l'entouraient.

Screenshot-414

- Allô ?

- ...

- Oui, je suis au courant, et je le ressens. Je vais lui faire avouer.

- ...

- Oui, bien sûr que je lui offre la voie de la sûreté. Je sais faire mon travail.

Sans un mot de plus, il raccrocha.


Waaaa, que de rebondissements *^*

Bref, je voulais juste vous remercier, tous, absolument TOUS (sauf toi, là au fond, je t'aime pas toi). 30 000 visites, nom de dieu que ça gèèèère *^* Bande de malades ♥

JE VOUS AIIIIIIIME ♥