Screenshot-180

L'enfant sourit et leva sa petite main vers sa mère, qui semblait totalement indifférente. Mais en vérité, la jeune mère se préparait à s'occuper correctement de cet enfant pour la première fois.

Cette idée lui était venue comme une révélation tandis qu'elle se posait une question. Les hommes naissaient-ils tous mauvais ? Et la réponse lui était arrivée.

La société rendait les hommes comme ils étaient. Si elle gardait cet enfant loin du reste du monde, ne garderait-il pas son innocence d'enfant ? Si elle l'éducait seule, sans l'aide de personne, ne deviendrait-il pas comme elle l'avait forgé ? Autant essayer, et faire en sorte que ce gamin ne soit pas un fardeau durant les prochaines années.

Screenshot-184

Bientôt, ce fut l'anniversaire de Kelly. La jeune mère s'apprêtait à devenir une adulte plus ou moins responsable. Adieu sa jeunesse et sa beauté sans pareille, sa vigueur.

Qu'avait-elle fait jusqu'alors ? Rien. Elle n'avait fait que tuer et vivre isolée du monde. Tuer pour quoi ? Elle avait tué une dizaines de personnes, en suivant ce rêve utopique de changer le monde. Elle n'avait rien changé, rien fait, rien accompli. Tout cela n'avait été qu'une perte de temps monstre, et la voilà qui fêtait seule son anniversaire, à se morfondre.

Si seulement elle avait vécu une vie normale, peut-être serait-elle mariée, vivant dans une belle maison avec sa famille. Si seulement elle n'était pas obsédée par ce loup, peut-être qu'Hugh serait toujours là...

Screenshot-190

Leur fils Loïs grandit alors loin du reste du monde. Jamais encore il n'avait fait un pas en dehors de la maison, et Kelly l'éduquait à faire en sorte que ce soit normal pour lui. Et pour l'instant, il n'avait jamais montré le moindre intérêt pour ce qu'il se passait en dehors des murs de la maison.

L'enfant n'était pas né loup-garou, pourtant, tout portait à croire le contraire. Il avait appris à marcher à une vitesse incroyable, même si préférait courir à quatre pattes. En revanche, il avait énormément de mal avec la parole, les seuls sons qu'il arrivait à faire sortir de sa gorge n'étaient que grognements, semblables à ceux que Kelly produisait lorqu'elle était petite louve.

Screenshot-381

Cependant, la pleine lune n'avait absolument aucun effet sur lui. D'après ses souvenirs, quand elle avait son âge, Kelly ne se transformait certes pas encore, mais elle était agitée comme jamais, et personne ne pouvait les approcher, ni elle ni sa jumelle, au risque de se faire mordre, ou griffer jusqu'au sang. Quand à Loïs, son comportement ne changeait pas, et c'était comme cela que sa mère avait conclu qu'il n'avait pas hérité de sa malédiction. Comment expliquer son comportement animal ? Elle n'en avait aucune idée.

Screenshot-384

Le temps se faisait parfois long dans la petite maison sur les quais, mais Kelly ne regrettait pas son choix. Elle ferait de cet enfant un homme digne et modeste. Et puis, elle ne le garderait pas entre ces quatre murs pour toujours, il fallait partager sa perfection. Un jour, quand plus rien ne pourra affecter ce qu'il est, il sortira, découvrira le monde et deviendra indépendant. Après tout, elle ne voulait pas d'un gamin dans ses pattes jusqu'à la fin de ses jours.

Screenshot-373

Malgré tout, Kelly était attachée à cet enfant, même si elle n'osait pas se l'avouer. Elle ne se comportait pas vraiment comme une mère aimante et attachante, mais il lui arrivait de parfois avoir ses moments de tendresse avec son fils.

Screenshot-387

Mais bientôt le petit garçon alors âgé de quatre ans se mit à observer par la fenêtre et à se demander ce qu'il y avait derrière, à se demander qu'elles étaient ces grandes vallées orangées au loin. Et il se mit à rêver de pouvoir les découvrir de lui-même. Mais lorsqu'il avait demandé à sa mère, elle avait violemment réagi, jamais elle n'avait été autant en colère. D'après elle, le monde dehors était beaucoup trop cruel pour lui, qu'il devait attendre avant de pouvoir y aller.

Screenshot-394

Alors l'enfant alla docilement s'asseoir et écouta sa mère jouer du violoncelle, comme il aimait le faire.

~*~

Screenshot-396

Cependant, la jeune mère finit par accepter que son fils sorte de la maison. Après tout, c'était insensé de le garder enfermé sans qu'il ne soit sous les véritables rayons du soleil, sans qu'il ne voit de ses yeux la véritable lumière, celle derrière les vitres, ou sans qu'il ne respire l'air frais du dehors. Il n'avait évidemment pas le droit d'aller plus loin que le terrain de la maison et sans elle. Elle ne voulait pas qu'il pense avoir le droit de quitter la maison et qu'il parte là où il serait corrompu.

L'enfant, lui, profitait de chacune de ces sorties, les yeux pétillants de joie et de fascination. Le dehors était si beau, si frais, il ne semblait pas dangereux comme le prétendait sa mère. Il ne rêvait que du jour où il pourrait aller plus loin que la maison.

Où il pourrait aller dans le dehors.

Screenshot-400

Il pensa que le meilleur jour pour sortir serait celui de son anniversaire. En effet, il serait grand, et sa mère avait dit quand il serait grand, n'est-ce pas ? Et puis, elle ne pourrait pas lui refuser, c'était son anniversaire après tout.

- Maman, je peux aller dans le dehors maintenant que je suis grand ?

Kelly frissonna. Dans le dehors ? Maintenant ? Non, surtout pas ! Le jeune garçon venait tout juste d'entrer dans la partie de sa vie où il était le plus influençable.

- Tu n'es pas encore assez grand, Loïs....

- Comment ça pas assez grand ? grogna-t-il. C'est quand que je serai assez grand ?

- Quand je l'aurai décidé !

Son ton était autoritaire et l'enfant ne put faire autrement que d'abandonner. Il ne pouvait désobéir à sa mère, et elle était effrayante quand elle était en colère.

Screenshot-401

Il se posta alors à la fenêtre. S'il ne pouvait pas aller dans le dehors, alors il observerait sa beauté, en rêvant du jour de sa libération où il pourrait découvrir tout ce qu'il y avait à découvrir dans ce monde.

 

Quelque chose bougea sur le quai. Le garçonnet écarquilla les yeux, ne voulant pas rater une seule chose de ce qu'il se passait dans le dehors.

Mais plus rien. Plus rien ne bougeait. Dans sa soif de découvertes, aurait-il imaginé quelque chose ?

Invaincu, il s'assit en tailleur, bien déterminé à attendre que la chose, imaginaire ou non, se montre.

Screenshot-403

Et elle se montra, imposante, magnifique.

- Waouh... T'es quoi toi ?


Des ellipses, des ellipses, oui mais des Panzanis ! ♫

Nan, le truc c'est que j'avais pas du tout d'idées et d'inspi, et de motiv par ailleurs pour ce passage, et la seule solution que j'ai trouvé sont les ellipses. Donc ellipsons \o/ Et je sais, y'aurait pleiiiiin de trucs à développer avec un tel enfermement et lavage de cerveau d'un gosse, mais je suis pas inspirée pour ça DU TOUT T.T alors ellipse.

Je m'excuse pour la qualité qui ne fait que baisser, l'écriture c'est pas ça en ce moment ._.